Layla Metssitane

Scan

 

Lors de sa visite au Lycée Jean Mermoz le lundi 25 mars, Layla Metssitane, actrice et metteuse en scène franco-marocaine, a présenté la pièce Stupeurs et Tremblements, une adaptation du roman d’Amélie Nothomb.

Layla s’est rendue au Lycée vers 9h00 et a été accueillie par des membres de la Direction. Elle a passé toute la matinée à faire le montage et filage à l’auditorium accompagnée des professeurs de théâtre du lycée : M Noel et M Durand.

L’auditorium a ouvert ses portes à 13h30 pour accueillir les plus de 250 élèves convoqués pour le spectacle. Toutes les classes de 3ème, certaines classes de 2nde et de 1ère ainsi que les élèves de l’option théâtre et de l’EE de théâtre y ont participé. Ces élèves avaient fait un travail de sensibilisation en amont avec leurs professeurs.

La pièce a duré 1h15. L’actrice a su très bien montrer le dur monde de l’entreprise japonaise mais surtout la difficulté d’être femme dans cette société.

Après le spectacle, les élèves de l’option théâtre sont restés à l’auditorium pour un petit entretien avec l’actrice. Ils l’ont interrogée sur la préparation de la pièce, la mémorisation du texte, ses sentiments vis-à-vis du personnage et le rapport entre la jeune japonaise et la jeune musulmane.

M Durand, professeur de théâtre, signale dans un mél envoyé à Layla le soir de sa visite :

« Nous avons travaillé sur le ressenti après le spectacle à travers des exercices d’expression corporelle et de recréation de moments marquants avec et sans le texte. J’ai déjà senti le bénéfice de la représentation dans l’amélioration très nette de leur phrasé et la précision de leurs gestuelles. Ta performance est une master classe inestimable ».

Finalement, l’élève Gastón Urtubey de la classe de Terminale Lettres exprime son point de vue :

« Je trouve que la représentation de Layla Metssitane lundi dernier fut très importante. Mis à part les leçons ou les aspects scolaires (l’étude de l’œuvre, de la mise en scène), la représentation de ‘Stupeur et Tremblements’ fut enrichissante d’un point de vue humain. Dans mon cas particulier, j’ai été très touché par la pièce ; d’une part par sa portée artistique mais aussi par son poids idéologique. La condition féminine, la hiérarchie sociale, l’oppression dans les milieux de travail et toutes les thématiques abordées par ‘Stupeurs et Tremblement’ sont d’actualité ; il s’agit de soucis sociaux dont on doit parler, dont on doit prendre conscience et surtout, que nous, les élèves devrons continuer à résoudre dans le futur. Ainsi, je remercie Layla Metssitane et toute son équipe pour nous avoir offert ce spectacle qui nous a aidés à ouvrir encore plus les yeux face aux injustices ».

 

layla met  layla met2